Cannabis Médical : IACM-Bulletin du 17 Janvier 2013


International Association for Cannabinoid Medicines (logo)


Science/Animal: pour traiter une inflammation, l‘utilisation combinée des cannabinoïdes et du cortisol n’est pas recommandée

Pour réduire une inflammation, l’administration combinée de cannabinoïdes, qui activent les récepteurs CB2, avec des glucocorticoïdes, commele cortisol, est moins efficace que chaque substance administrée séparément. Les chercheurs du Department of Biomedical Sciences de l’université de Teramo, Italie, sont parvenus à ces résultats à la suite d’une étude effectuée sur des souris. L’extension de ces résultats à l’homme reste encore à vérifier. Le composé du cannabis THC active à la fois les récepteurs cannabinoïdes CB1 et CB2.
Les endocannabinoïdes et les glucocorticoïdes appartiennent à deux classes différentes de molécules signal, qui toutes deux exercent des effets neuroprotecteurs et anti-inflammatoires. Les chercheurs se sont intéressés à la possibilité d’une interaction des récepteurs (récepteur cannabinoïde-2 et des récepteurs alpha glucocorticoïdes). Les chercheurs ont démontré que l’activation concomitante des CB2 et des récepteurs glucocorticoïdes a aboli les effets neuroprotecteurs induits par chaque récepteur sur les cellules nerveuses cérébrales et sur les cellules gliales des animaux. Ils ont aussi montré que l’effet possible des endocannabinoïdes et des glucocorticoïdes, utilisés séparément, d’inhiber la production de médiateurs de l’inflammation (facteur alpha de nécrose tumorale et interféron-gamma) des cellules sanguines blanches de l’homme [T lymphocytes] est perdu quand les deux récepteurs sont activés simultanément. Les chercheurs ont conclu que l’étude démontre pour la première fois l’existence d’effets négatifs entre les cannabinoïdes et les glucocorticoïdes.

En bref

Etats-Unis: l’Etat de Californie a perçu 105 millions de dollars en taxe sur les ventes de cannabis réalisées par les dispensaires
La dernière analyse du Board of Equalization, en 2009, avait estimé que les dispensaires de cannabis atteindraient un chiffre de vente de l’ordre d’ 1 million d’euros, et qu’ils verseraient 105 millions de dollars [environ 80 millions d’euros]
Reuters du 30 décembre 2012
Etats-Unis: Le Colorado inaugure les premiers clubs légaux de cannabis 
Les deux clubs de cannabis du Colorado sont probablement les premiers clubs légaux de cannabis aux Etats-Unis. Les lois du Colorado interdisent la consommation du cannabis en public. Un des propriétaires a indiqué la tenue d’une réunion mensuelle qui, chaque fois, aura lieu dans un lieu différent.
Associated Press du 1er janvier 2013
Europe: Le statut légal des drogues n’influence pas la consommation
Un sondage réalisé auprès de 15 191 adolescents de 15 à 24 ans, de différents pays EURopéens, indique que le statut légal des drogues n’a pas d’incidence sur leur niveau de consommation dans la population. Les auteurs ont conclu : « que l’élimination des condamnations pour possession de drogue destinée à l’usage personnel n’entrainerait pas une augmentation de la consommation. »
Department of Sociology, Purdue University, West Lafayette, USA.
Vuolo M. Drug Alcohol Depend. 5 janvier 2013. [in press]
Science/Homme: la venlafaxine n’est pas efficace pour réduire la consommation de cannabis
Lors d’une étude placébo contrôlée, menée sur 103 consommateurs réguliers de cannabis souffrants de dépression, la venlafaxine n’a pas été efficace pour faire arrêter la consommation. La proportion des patients qui sont parvenus à ne plus consommer a été faible ; mais encore plus faible quand ceux-ci ont pris de la venlafaxine [12%] comparée au placébo [37%].
New York State Psychiatric Institute, New York, USA.
Levin FR, et al. Addiction. 8 janvier 2013. [in press]
Science/Animal: les agonistes du CB2 pourraient prévenir la dialyse induite par la fibrose péritonéale
L’administration d’un cannabinoïde qui active le récepteur CB2, ainsi qu’un « bloqueur » des récepteurs CB1, a prévenu la fibrose, sur le modèle animal. Le péritoine est une membrane qui forme le revêtement de la cavité abdominale et qui couvre la plupart des organes du ventre.
Division of Nephrology, Taipei Veterans General Hospital, Taiwan.
Yang CY, et al. Am J Nephrol 2013;37[1]:50-58.
Science/Homme: un risque de début de psychose a été associé à une consommation précoce de cannabis
Une étude a réuni 311 patients psychotiques qui ont bien voulu répondre à des questions sur leur consommation de drogue et d’alcool. 19% d’entre eux consomment du cannabis. Le cannabis n’a pas été associé à un niveau plus élevé de symptômes positifs, mais à des symptômes de dépression moins sévère. Les patients qui consomment du cannabis le font depuis qu’ils sont plus jeunes que les abstinents.
Department of Public Health and Community Medicine, Section of Psychiatry, University of Verona, Italy.
Tosato S, et al. J Psychiatr Res. 3 janvier 2013. [in press]
Science/Homme: La plupart des médecins de famille du Colorado émettent des réserves par rapport à l’usage médical du cannabis médicinal
Un sondage anonyme réalisé par l’intermédiaire d’internet a questionné 1727 membres du Colorado Academy of Family Physicians. 520 ont répondu, et 46% ne soutiennent pas les recommandations médicales faites à propos du cannabis. 19% pensent que les médecins devraient le faire. Une minorité pense que le cannabis est à même de procurer des bénéfices physiques [27%] et mentaux [15%]. La plupart pensent que le cannabis provoque des risques de sérieux problèmes mentaux [64%] et physiques [61%].
St. Anthony North Family Medicine Residency, Westminster, USA.
Kondrad E, Reid A. J Am Board Fam Med 2013;26[1]:52-60.
Science/Animal: l’analgésie périphérique par les cannabinoïdes est transmise par l’activation du système noradrénergique 
Les rats à qui on a injecté l’endocannabinoïde anandamide dans leur pattes ont présenté une perception réduite de la douleur. L’effet a été provoqué par l’activation des récepteurs cannabinoïdes CB1 et CB2. Ceci a alors entrainé la libération de noradrénaline, qui a provoqué l’analgésie.
Department of Pharmacology, Institute of Biological Sciences, Minas Gerais, Brazil.
Romero TR, et al. Anesth Analg. 9 janvier 2013. [in press]

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire